Après votre brevet de Base, à partir de 17 ans, vous pouvez obtenir la licence de pilote privé (titre Européen appelé PPL) qui permet de voyager et d’emporter sans rémunération des passagers sans limitation de distance.

Cette licence vous donne le droit de faire du loisir aérien (voyages, vols touristiques…) sur le territoire Français et à l’étranger (si vous pratiquez la langue Anglaise).

Les conditions d’obtention

Pour passer l’épreuve pratique, un candidat doit avoir:

  • Passé l’épreuve théorique avec succès
  • Un certificat médical minima classe 2 valide
  • Avoir 17 ans révolus le jour de l’examen pratique
  • Totaliser au moins 45 heures de vol dont :
    • au moins 25 heures de vol en double commande
    • 10 heures de vol en solo supervisé comportant au minimum 5 heures de vol en campagne en solo avec au moins 1 vol en campagne d’un minimum de 270 km (150 NM), au cours duquel 1 atterrissage avec arrêt complet doit être effectué sur 2 aérodromes autres que l’aérodrome de départ.

Les conditions d’obtention

Pour passer l’épreuve pratique, un candidat doit avoir:

  • Passé l’épreuve théorique avec succès
  • Un certificat médical minima classe 2 valide
  • Avoir 17 ans révolus le jour de l’examen pratique
  • Totaliser au moins 45 heures de vol dont :
    • au moins 25 heures de vol en double commande
    • 10 heures de vol en solo supervisé comportant au minimum 5 heures de vol en campagne en solo avec au moins 1 vol en campagne d’un minimum de 270 km (150 NM), au cours duquel 1 atterrissage avec arrêt complet doit être effectué sur 2 aérodromes autres que l’aérodrome de départ.

Programme de formation

La formation comprend une partie théorique et une partie pratique.

Un instructeur vous dispensera les cours théoriques et pratiques nécessaires à l’obtention du PPL. Lorsque votre instructeur jugera que vous êtes prêt, il vous inscrira, dans un premier temps, à l’examen théorique, puis, dans un second temps, à l’examen pratique.

La formation théorique est composée de deux modules, commun et spécifique, traitant de plusieurs matières qu’il vous faudra travailler.

L’aéroclub vous fournira des accès sur un site de e-learning pour vous permettre de travailler les cours et les QCM.

L’instructeur pourra répondre à toutes vos questions et ainsi compléter le travail personnel réalisé. Le minimum requis pour obtenir votre examen théorique est 75%.

La formation pratique est composée d’un minimum règlementaire de 45h.

Statistiquement, le PPL s’obtient en 50 heures de vol environ.

Renouvellement de la qualification

La licence PPL est acquise à vie.

En revanche, la qualification SEP (Single Engine Piston) est valable deux ans.

Pour la proroger, il faut :

  • Justifier de 12 heures de vol au cours des 12 derniers mois dont 1 heure avec un instructeur FI. Sur ces 12 heures de vol, 6 heures auront du être réalisées en tant que Commandant de Bord , et vous devrez avoir effectué 12 décollages et 12 atterrissages.

Ou

  • Si vous ne pouvez pas justifier d’un nombre d’heures suffisant, vous devrez, dans les 3 mois qui précèdent l’échéance de votre qualification, passer un contrôle en vol avec un examiateur (FE).

A la différence du BB et LAPL, la visite médicale n’intervient pas dans la date de validité de la qualification. Mais vous devrez être à jour médicalement pour pouvoir voler.

Enfin vous devrez vous rendre dans un des bureaux de délivrance des licences de la DGAC avec votre carnet de vol et le cas échéant votre attestation de contrôle en vol.

Renouvellement de la qualification

La licence PPL est acquise à vie.

En revanche, la qualification SEP (Single Engine Piston) est valable deux ans.

Pour la proroger, il faut :

  • Justifier de 12 heures de vol au cours des 12 derniers mois dont 1 heure avec un instructeur FI. Sur ces 12 heures de vol, 6 heures auront du être réalisées en tant que Commandant de Bord , et vous devrez avoir effectué 12 décollages et 12 atterrissages.

Ou

  • Si vous ne pouvez pas justifier d’un nombre d’heures suffisant, vous devrez, dans les 3 mois qui précèdent l’échéance de votre qualification, passer un contrôle en vol avec un examiateur (FE).

A la différence du BB et LAPL, la visite médicale n’intervient pas dans la date de validité de la qualification. Mais vous devrez être à jour médicalement pour pouvoir voler.

Enfin vous devrez vous rendre dans un des bureaux de délivrance des licences de la DGAC avec votre carnet de vol et le cas échéant votre attestation de contrôle en vol.